Langages


« Extrait de l'Ouverture festive créée par Andrei Chevtchouk
Ensemble Orchestral d’Amiens »


« Extrait du Perpetuum Mobile de Strauss
Ensemble Orchestral d’Amiens »

Biographie

Le profil d’Andreï Chevtchouk est d’abord celui d’un chef d’orchestre d’origine russe.

Formé dans la tradition de rigueur et de générosité de l’école russe, le chef d’orchestre se doit de posséder une ouverture d’esprit, une perception de la diversité et des nuances à l’image de la vastitude de son pays et de ses nations. Un chef d’orchestre russe détient souvent plus que tout autre le secret de l’universel, comme une combinaison de tous les particuliers.

copyright Andreï Chevtchouk copyright Andreï Chevtchouk

Andreï Chevtchouk avec l'Orchestre Tchaïkovski dans la salle de la Philharmonie et au Kirov Opéra de Saint-Pétersbourg

Né le 1er mars 1970, Andreï Chevtchouk commence sa formation avec la Chapelle Académique de Saint-Pétersbourg, puis obtient les diplômes de chef de chœur et de chef d’orchestre symphonique au Conservatoire National Supérieur de Saint-Pétersbourg.

Après un 1er prix au concours Panrusse de chef de chœur et le diplôme du Concours International Serge Prokoviev en direction d’orchestre, il est nommé chef principal de l’Orchestre symphonique Tchaïkovski, parrainé successivement par Youri Bashmet, Youri Temirkanov et Valery Gergiev.


Son parcours de chef d’orchestre russe le conduit en 1996 en France, où des postes de chef d’orchestre et de chef de chœur lui sont proposés. Il collaborera avec les plus grands, notamment avec Mstislav Rostropovitch en tant que chef assistant. Il occupera également plusieurs responsabilités de chef d’orchestre pour des formations issues de divers pays d’Europe : Brussels Chamber Orchestra, Orchestre Telemann de Miskolc (Hongrie), Orchestre Symphonique Lyonnais, Orchestre Abaco de Munich, Studenten Orchester d'Ulm et de Dortmund.

Depuis, Andreï Chevtchouk multiplie ses collaborations comme chef de chœur et chef d’orchestre dans un répertoire de plus en plus large ; un répertoire où la musique russe côtoie tous les répertoires nationaux, et ce depuis la musique chambriste jusqu’aux œuvres symphoniques les plus exigeantes.

copyright Andreï Chevtchouk

Andreï Chevtchouk avec
Mstislav Rostropovitch et Martin Matalon